Une personne qui tente de ménager la chèvre et le chou est souvent qualifiée d’intéressée. Elle est en effet perçue comme cherchant à satisfaire des intérêts ou des protagonistes opposés, sans jamais affirmer ses propres positions. Qui n'a pas mis une fois dans sa vie cette expression à exécution, même à son insu ?

On racontait au 13ème siècle aux enfants pour les faire réfléchir, qu'un homme devait traverser une rivière avec un loup, une chèvre et un chou. Comme la barque était petite et que le loup risquait de dévorer la chèvre, ou la chèvre de manger le chou, il lui fallait trouver une solution pour ne faire aucune perte.

Ainsi, il conduisit la chèvre en premier sur l’autre rive, persuadé qu’il n’y avait aucun danger à laisser le chou avec le loup. Puis il revint chercher dans sa barque le loup et le chou. De cette façon, la chèvre ne mangea pas le chou et le loup ne mangea pas la chèvre.

Il existe plusieurs solutions possibles à cette énigme, mais elle démontre une chose : cet homme a voulu trouver le stratagème lui permettant de ne faire aucune perte, sans avoir à choisir, quitte à effectuer de nombreux allers et retours. Cette démarche est louable, mais est utilisée de façon péjorative aujourd’hui pour signifier le fait de ne pas assumer un point de vue et de tirer parti de la situation quelle qu’en soit l’issue.

L'expression ''ménager la chèvre et le chou'' signifie qu'il faut ménager les susceptibilités, traiter les gens avec égard. Les politiques excellent à ce petit jeu et apparemment n'ont aucune difficulté à nous faire prendre " des vessies pour des lanternes " pour arriver à leurs fins. J'en suis épouvantée !!!!!!

photocollage 4