A chaque instant, nous faisons un choix entre l'équilibre et le déséquilibre, la santé et la maladie, le bien et le mal, bien que nous n'en soyons jamais vraiment conscients ! On voudrait trouver un juste milieu harmonieux afin que notre esprit ne dérive pas vers des pensées excessives surtout quand le malheur, la noirceur et la négativité viennent s'incruster.

Chaque pensée, chaque parole, chaque action, sont des indications des choix que nous faisons à un moment donné, exemple :

- " Je suis fatiguée, je ne me sens pas bien, je n'ai pas envie de travailler, je n'ai goût à rien, je ne suis pas capable, je n'ai pas de chance " etc.....

Par ces affirmations, nous créons le déséquilibre et la maladie ....

Lorsque nous faisons cela pendant une partie importante de notre journée, il ne faut pas s'étonner de voir se réaliser le programme que nous avons façonné avec notre mental. Evitons donc les traquenards et les pièges de la négativité qui ne peuvent que nous mener à ramer comme un galérien ou bien à nous engluer dans un guêpier dont nous ne sortirons pas indemnes.

Il faut toujours déclarer que nous nous sentons en forme même si quelques bobos ou quelques chagrins surviennent. Toujours remercier le ciel d'avoir la santé pour pouvoir vaquer à nos occupations et d'avoir toutes nos facultés mentales pour résoudre les problèmes. Que rien ne nous coûte, car c'est en acceptant de faire ce qui doit être fait que notre esprit se sentira léger. Prendre du plaisir à faire et voir ensuite le résultat de son travail n'apporte en général que des satisfactions même si ce n'est pas toujours une oeuvre d'art. On n'est pas tous doués et nous n'avons pas tous les mêmes moyens pour parvenir au but recherché. Etre satisfait de soi prime sur ce que pensent les autres car les uns feront des compliments et les autres lanceront des critiques alors seul son avis est à prendre en compte.

Malheureusement nous vivons dans un monde de plaintes ou geindre sur tout remporte le premier prix. Je m'aperçois quotidiennement que les gens rechignent à faire beaucoup de choses matérielles, à commencer par tenir leur maison, par exemple :

- Le ménage, qui pourtant, maintenant, est vite fait avec les produits dont nous disposons, sans parler de la technicienne du plan pour ceux qui peuvent se la payer et qui la critiquent car elle ne fiche rien. Quelqu'un m'a dit un jour : " Elle est à mon service ". Je lui ai rétorqué : " Non, elle te rend service " et toc !!!!!!!! Non mais, un peu de respect !!!!!!

- La Vaisselle, car tenez vous bien, si un faitout ou une poêle ne rentrent pas dans le lave vaisselle, on grogne et on renâcle à les laver à la main.  Faire marcher ses mimines est néanmoins salutaire pour éviter bien des maux.

- Mettre le linge dans le lave linge est pour certains ou certaines une fonction épuisante. Pensez donc, il faut trier le blanc de la couleur, le coton du linge délicat et puis ensuite lorsque le cycle du "propre " est terminé, il faut vider la machine et étendre le linge. C'est vraiment éreintant !!!!!

- Quand aux vitres, n'en parlons pas, si elles pouvaient se nettoyer toutes seules cela éviterait de les faire une ou deux fois par an.

- Et le repassage, si on pouvait s'en débarrasser ce serait le pied !

- La cuisine, il faut sortir trop de bassines et puis les industriels nous font tellement de bons petits plats qu'on préfère laisser l'office propre. Manger gras et sucré est dans l'air du temps alors suivons la mode des moutons c'est de bon ton !!!!!!

- Les courses, je ne vous dis pas, se nourrir quelle servitude. On aimerait bien avaler des petites pillules qui nous permettraient d'avoir plus de temps de libre que de passer à table.

Et tous ces parents qui se plaignent d'emmener leurs enfants à l'école, de faire le taxi pour les loisirs extra-scolaire, de remplir les papiers administratifs etc..... On se demande pourquoi ils ont procréé ?

Oui, j'ai un peu exagéré, mais il faut bien se mettre dans la tête que la vie est ainsi faite et que si nous ne faisons rien qu'à bailler aux corneilles, rêver, avant d'avoir fait place nette, en un mot installer la paresse et devenir oisif, notre vie risque bien de devenir plate, inutile et sans saveur. Ici je ne parle pas de repos, c'est autre chose et dans ce billet il est exclu.

Il faut donc toujours trouver du positif dans ce qu'on fait. Les occupations et le travail ne tuent pas contrairement à ce que beaucoup de gens pensent. Au contraire, ils font oublier les pensées négatives envahissantes.

Tout le monde est capable de passer un coup de balai ou la serpillère en souriant car :

- on crée un environnement propre et sain ;

- on  permet à la famille ou tout simplement pour soi de ne pas vivre dans la crotte ;

- et cela prouve que nous avons la santé pour le faire.

Faisons donc chaque jour quelques tâches matérielles et évitons de proscratiner pour être libre ensuite dans sa tête lorsque nous avons du temps de libre.

Adoptons la devise : " RIEN NE ME COÛTE !". Devise qui ne pourra se réaliser que si on se remet en question de temps en temps, sans jamais compter sur les autres ni parler des autres. Chacun est le seul maître à bord de sa vie.

Je ne vous cacherai pas qu'il m'a fallu des années pour penser ainsi et que c'est une devise qui se transmet dans la famille et ainsi la vie est belle ......

pixiz_533e9a715682d