La nuit commençait à tomber. Comme tous les jours après son travail, il rentra chez lui.

Il passa son badge pour ouvrir l'accès au hall d'entrée de l'immeuble puis grimpa une dizaine de marches pour atteindre la porte de son studio.

Au moment où il ouvrit son appartement, deux hommes le bousculèrent en se faisant passer pour des postiers apportant un colis et entrèrent pour lui dérober son ordinateur ainsi qu'une tablette et repartirent en courant.

C'est la deuxième fois en neuf mois que ce jeune homme de 25 ans, Trisomique 21 et qui est mon petit fils se fait agresser par ruse. La première fois son téléphone portable, ses écouteurs et ses clefs d'appartement se sont envolés dans les mains d'un délinquant qui l'avait suivi en descendant du bus et qui a fait le même scénario décrit ci-dessus.

Cet enfant vulnérable qui, très tôt, à l'âge de 8 ans, s'est rendu compte de son handicap en nous disant :

- Pourquoi je suis comme ça, pourquoi je comprends tout ce que vous dites et que je ne peux pas vous expliquer clairement les choses "

nous a fait prendre conscience que malgré notre souffrance, la sienne était encore plus grande. Alors tous ceux qui ont bien voulu le tirer vers le haut se sont investis, surtout sa maman, une battante envers et contre tout.

Il a su par son intelligence et des efforts constants intégrer notre monde dur et impitoyable alors que le sien n'est qu'amour, gentillesse, respect et tolérance. Il nous dit toujours : " vous savez, c'est très dur pour moi ....." ou " Je n'ai pas peur, je gère, ne vous inquiétiez pas ...". Je me demande si ce n'est pas nous qui sommes handicapés !

Avec un CAP de serveur en salle il a intégré en CDI la chaîne de restaurants Hippopotamus et depuis bientôt 2 ans il vit seul dans son studio, assumant au mieux les tâches pour mener à bien une vie normale. Il est bien évident qu'une surveillance quotidienne de la part de sa maman et de ses grands-parents a été mise en place et ce jusqu'à perpette ....

Ceci pour vous dire que je suis de plus en plus révoltée de voir la délinquance en constante prolifération et remontée contre nos politiques qui, pour être réélus en ont fait le lit.

On voit bien maintenant que chaque citoyen doit se protéger par ses propres moyens et je comprends que certains en arrivent à acheter des armes, excédés, puisque nos policiers sont bafoués et que la justice est clémente.

Notre petit fils a maintenant sur lui un bip relié au commissariat en cas de nouvelle agression mais sera-t-il suffisant ?

La France va mal, le monde va mal. Quand l'homme changera-t-il son regard et retrouvera-t-il son bon sens ?

photocollage 6