La majorité des gens s'égare dans la recherche du bonheur et court après des "outils" qui, le pensent-ils, vont les rendre plus heureux.

Ils recherchent l'argent, la célébrité, la reconnaissance, la réussite professionnelle, la soif de consommer tout et n'importe quoi et quelquefois sont prêts à payer le prix fort pour avoir ces "outils".

Pourquoi parler d'"outils" ? Parce que ces illusions recherchées sans cesse avec beaucoup d'obstination ne rendent pas heureux.

LE BONHEUR VIENT DE L'INTERIEUR. Il faut le répéter sans cesse pour ceux qui n'auraient pas saisi.

Personne ne dit que ces "outils" sont inutiles mais ils n'apportent pas le bonheur, cette joie indicible qui fait qu'à un moment vous vous sentez bien, avec rien. Prendre conscience qu'on existe, tout simplement en disant "j'existe" rend heureux. La vie est simplement le chemin de l'existence avec ses joies et ses peines, ses réussites et ses échecs, ses aléas, le hasard. Nous avons un destin et on doit l'assumer. C'est l'acceptation de l'existence.

L'argent n'a jamais apporté le bonheur. Il apporte du confort, de la sécurité, de la fierté, du bien-être et pour certains un sentiment de puissance mais pas le bonheur. Le bonheur c'est pouvoir partager des sentiments même dans le silence et pouvoir ressentir des émotions, même seul(e) devant la beauté d'un coucher ou d'un lever de soleil sur la mer ou de voir un croissant de lune au milieu des étoiles dans les ténèbres du ciel au-dessus du désert. C'est ce sentir bien en toute circonstance.

La célébrité n'a jamais apporté le bonheur. Elle ne sert que l'égo de celui ou celle qui la recherche. C'est un moyen de pouvoir vivre. Sans les bravos, il ou elle n'est rien. C'est un support, un soutien qui permet d'exister. C'est même devenu une drogue dont nombreux artistes ne peuvent plus se passer.

La réussite professionnelle apporte la reconnaissance sociale, de la fierté, un certain épanouissement mais pas le bonheur. L'égo entre aussi en jeu mais plus ou moins selon les individus. Ce n'est pas parce qu'on n'a pas de reconnaissance qu'on ne vaut rien. Pourquoi demander aux autres ce qu'on vaut quand on se connaît bien ? Si le bonheur ne tient qu'au travail, qu'advient-il lors de la retraite ou d'une maladie empêchant d'exercer. On s'aperçoit que le monde ne s'écroule pas et continue de tourner tout simplement sans nous ......

Quant à la consommation qui fait tourner l'économie ce n'est qu'une illusion du bonheur. L'homme a inventé l'argent en pensant au début que ce serait peut être plus équitable, que chacun pourrait peut-être y retrouver son compte, mais maintenant c'est à celui qui prendra le plus d'argent à l'autre et la publicité est bien là pour faire consommer plus et soutirer des sous à ceux qui ne résistent pas aux miroirs aux alouettes.

Le bonheur c'est s'accepter tel qu'on est avec ses qualités et ses défauts pour pouvoir d'abord aimer sa famille, ses amis, les autres, la nature, les animaux, sa planète, le ciel, la mer, les étoiles, le monde, les galaxies et l'univers tout entier dont nous faisons partie.

Le bonheur est simple comme bonjour et rime avec amour.

bloggif_56f01915656e1